Parlons peu parlons Science

5 choses à savoir sur les poux

mercredi 10 octobre 2018 par Rédaction de Parlons peu parlons Science

Par Marion Guillaumin.

Ça gratte rien que d’en parler, ça squatte sans demander la permission et agace parents et enfants.

Parasite

Le pou est un parasite de l’homme. Deux espèces existent : celle du pou de tête ou de corps et le pou pubien. Dans chaque cas c’est gênant. Le pou de tête vit sur le cuir chevelu et s’y reproduit. L’infestation par cette petite bête s’appelle la pédiculose. Une équipe a montré en 2010 que le pou de tête et celui des vêtements (de corps) étaient de la même espèce : impossible d’éradiquer l’un si l’autre persiste.

4 à 10 œufs par jour

Le mâle est doté de deux paires de testicules, ce qui lui permet de se reproduire avec près de vingt femelles à la suite. Pas de repos. La femelle pond ensuite 4 à 10 œufs par jour pendant presque un mois. En un cycle, c’est donc entre 100 et 400 œufs qui peuvent nicher sur une même tête. Ces œufs sont ce qu’on appelle communément les lentes.
Leur couleur varie selon le moment de leur vie et leur âge. Les lentes contiennent un embryon vivant, elles sont de couleur jaunâtre à grisâtre et brillantes. Quand elles sont vides, elles sont blanches et ressemblent à des pellicules.

Description de cette image, également commentée ci-après
Par Gilles San Martin — originally posted to Flickr as Male human head louse, CC BY-SA 2.0, Lien

S’accroche au cheveu

Le pou mesure entre 2 et 3 millimètres. Une cuticule imperméable l’habille. Sa tête porte deux yeux et une paire d’antennes. Son thorax est réduit mais ses pattes sont fortes et trapues. Elles forment une pince, ce qui lui permet de s’accrocher fermement au cheveu.

Pourquoi ça gratte ?

Hématophage, le pou se nourrit de sang. Selon des travaux, la démangeaison, principal symptôme d’une infestation, se produit lorsque l’individu devient sensible à des éléments de la salive que le pou injecte en se nourrissant.

Une longue histoire

Comme l’homme, le pou a colonisé tous les continents. En Amérique des archéologues l’ont retrouvé sur des momies indiennes datant de 4000 ans avant notre ère !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 643 / 283880

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les articles  Suivre la vie du site Rédacteurs réguliers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License