Parlons peu parlons Science

Le Président de la République au risque des caricatures

Par Manon Bril, pour Mondes Sociaux.

Les élections présidentielles et leurs candidats sont depuis plusieurs décennies fortement médiatisés. Et bien évidemment – démocratie oblige – la satire est aussi au rendez-vous.

En fait, ce phénomène ne date ni d’aujourd’hui, ni même d’hier. Dès la toute première élection présidentielle en 1848, la presse satirique et la caricature s’emparent de ces sujets, composant des doubles caricaturaux des divers candidats parfois redoutés par ces derniers. Les historiens Guillaume Doizy et Pascal Dupuy se sont penchés sur le sujet de la caricature présidentielle en analysant les caricatures de Nicolas Sarkozy et de François Hollande avec l’éclairage de l’histoire de cette pratique depuis 1848.

Leur article « De 1848 à nos jours : le Président de la République face à son double caricatural » décortique les mécanismes de construction de la caricature d’un homme politique. Différents parcours sont possibles dans la fixation de son image, en fonction des profils des candidats. Certains présidents, à la personnalité moins exubérante et plus discrète posent même des problèmes aux dessinateurs qui ne trouvent pas facilement de points saillants pour leur caricature. D’autres stratégies se mettent alors en place. Enfin, si la caricature inquiète régulièrement les politiques, l’histoire à montré à maintes reprises qu’elle n’a pas empêché l’élection de certains candidats, pourtant particulièrement visés.

SOURCE

Guillaume Doizy et Pascal Dupuy « De 1848 à nos jours : le Président de la République face à son double caricatural », publié dans Les Cahiers d’Histoire, n°131 en 2016.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 571 / 159973

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Science en images  Suivre la vie du site Science ça tourne !  Suivre la vie du site Avides de Recherche   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License