Parlons peu parlons Science

Nouveau bio-indicateur : le tampon hygiénique !

mercredi 17 août 2016 par Rédaction de Parlons peu parlons Science

Par Marion Guillaumin.

N’arrondissez pas vos yeux comme ça, La Science en Bref ne vous ment jamais. En raison d’une difficulté à détecter les nombreux et divers polluants rejetés par intermittence dans les milieux aquatiques, une équipe de scientifiques a mis au point une méthode peu conventionnelle, mais peu coûteuse et fonctionnelle.

Et oui, ces chercheurs britanniques utiliseraient des tampons hygiéniques comme indicateurs de pollution. En effet, leur coton naturel et non-traité serait idéal pour absorber les produits chimiques (e.g lessive, cosmétiques), qui, indétectables à l’œil nu, brilleraient sous une lampe UV permettant alors la détection du polluant dans le milieu.

Les filles, la prochaine fois que vous faîtes tomber un tampon-mini de votre sac, tenez-vous droite et assurez l’assemblée que vous êtes experte en bio-indication !

A noter :

Cet article est issu d’une Chronique de l’an dernier ; retrouvez une dizaine d’articles rédigés par Marion. Elle y parle de paracétamol, du meilleur ami de l’homme, de vin et de chocolat mais aussi de l’addiction aux séries !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1196 / 113832

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les articles  Suivre la vie du site Rédacteurs réguliers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License