Parlons peu parlons Science

Quand les chercheurs étudient la cognition robotique

mardi 2 février 2016 par Rédaction de Parlons peu parlons Science

© Inserm – Latron Patrice

Cette semaine nous vous présentons, sur Photoscience les robots iCub et Nao. Non non, ce ne sont pas des jouets, les chercheurs travaillent sur la cognition robotique développementale. La cogni-quoi ? En bref, les scientifiques ont permis aux robots d’apprendre en temps réel par interaction directe avec un humain.

Des chercheurs de l’Inserm et du CNRS ont mis au point ce qu’ils appellent « un réseau neuronal artificiel » similaire à celui qui nous permet d’apprendre une nouvelle langue. Ce système de cerveau artificiel vise à rendre le robot autonome : au lieu de programmer les actions, les chercheurs lui donnent la capacité de trouver les réponses aux problèmes.

Exemple d’expérience : un chercheur demande au robot humanoïde auquel est intégré le cerveau artificiel de… Ah mais attendez, il y a une vidéo. Cliquez et vous comprendrez !

Ces modèles mis au point permettent aux experts d’identifier la source des réponses dans le cerveau. Par ces recherches, les scientifiques espèrent améliorer la compréhension des dysfonctionnements du langage, parfois liés aux maladies neurodégénératives. Mais les chercheurs ne s’en cachent pas, ils espèrent également permettre au robot d’acquérir des connaissances (apprentissage) comme le font les enfants. Ah oui, je me disais bien aussi…


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 68 / 166187

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Science en images  Suivre la vie du site Photoscience  Suivre la vie du site © INSERM   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License