Parlons peu parlons Science

Papa et maman gazouillent pour un partage des tâches !

vendredi 11 décembre 2015 par Rédaction de Parlons peu parlons Science

Par Marion Guillaumin.

De manière générale, chez les oiseaux, le mâle et la femelle s’occupent ensemble de leurs petits. Coordonnés, ils alternent la surveillance au nid – Oh non chéri, c’est toi ce soir – afin que l’autre puisse aller se nourrir. Bref, l’un file au resto pendant que le deuxième couve la progéniture.

Mais comment papa oiseau fait comprendre à maman oiseau qu’il va prendre la relève ? En un simple regard, un coup de bec, un clin d’œil, un lever d’aile ? Et bien, non : ils discutent ! Si si, pour la première fois des chercheurs l’ont observé !

C’est en étudiant l’espèce Taeniopygia guttata, autrement dit le diamant mandarin, qu’une équipe française a démontré ce dialogue efficace. Chez cette espèce, le couple est très uni et partage très équitablement les tâches. Quand un des adultes a couvé les œufs pendant une trentaine de minutes, ils se relayent. Il s’avère que lorsque l’oiseau revient au nid pour remplacer son partenaire, le couple échange des cris semblables à une discussion.

Dis, y’avait quoi au buffet parce-que si tu m’as rien laissé la prochaine fois c’est toi qui couves à ma place !

Evidemment, les scientifiques n’ont pas le traducteur des cris, on ne sait pas exactement ce qu’ils se racontent. Mais l’équipe s’est penchée sur le rôle de cet échange vocal afin de mieux le comprendre. Pour cela, ils ont établi un dispositif en captivité : ils ont construit une volière divisée en deux pièces distinctes, une zone de nidification et une pièce pour se nourrir. Ainsi, les chercheurs ont perturbé l’organisation des couples en bloquant l’accès au nid au mâle durant une heure (Vous me direz comme ça il a eu le temps de prendre un deuxième dessert). Les allées et venues durant ce laps de temps ont été analysées via l’enregistrement des émissions vocales par des puces radiofréquences fixées à leur bague, afin d’évaluer cet effet de retard par rapport à la normale.

Et donc ?
Quand le mâle arrive avec une demi-heure de retard, le couple a un échange vocal plus bref et rapide que d’habitude. Ah, c’est pas comme ça chez vous ? Curieux.

Ils émettent des cris accélérés qui déterminent la répartition des tâches futures. Plus le mâle crie plus la femelle revient auprès du nid et inversement, s’il crie peu elle s’éloigne d’autant plus longtemps qu’il aura été en retard.

En bref, ce phénomène reflète une négociation où chaque adulte adapte son comportement à ce que lui signale son partenaire. Tout est dans l’art de bien communiquer !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 99 / 126477

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les articles  Suivre la vie du site Rédacteurs réguliers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License